Les aspects du bien-être individuel ne sont pas dissociables des choix collectifs et de modalités de vie en commun sur (et avec) la planète. Ces ateliers peuvent (re)mettre en relation le massage et les soins avec d’autres expériences et aborder des questions d’éthique et de société.

Ils peuvent accueillir des groupes de 4 à 12 personnes, pour une durée de plus ou moins 2h.

Information et réservation : m’écrire dans un premier temps à contact@emy.care

Liberté de Respirer

Introduction à l’anatomie du geste respiratoire et comment profiter au mieux dans son corps de la ressource commune encore à peu près la plus accessible de toutes, l’air.

Quand le bon air se raréfie…. Quand l’espace de vie se rétrécit… Quand tant de contraintes s’exercent sur les corps… Quand l’anxiété s’en fait l’écho dans la poitrine tous les jours… Quand l’oppression est imposée sur les corps et les cœurs, au point parfois de tuer..

Se ré-approprier son souffle, l’espace de sa vie.

Le titre de l’atelier est emprunté à un poème de Alexander Solzhenitsyn.

Hack Anxiety – Hacker l’Anxiété

Cet atelier propose des connaissances de base sur le système nerveux autonome afin de mieux comprendre les mécanismes du stress, de l’anxiété, de la panique. De là, les participant·es interrogent leurs expériences et explorent des moyens de déjouer ces mécanismes lorsque leurs effets deviennent délétères. Je guide notamment des exercices de respiration permettant d’opérer une bascule entre la réponse dite de « fuite et combat » et celle de « relaxation et digestion ».

Pudeur et Chiffrement

L’atelier Pudeur et Chiffrement propose de réfléchir à la pudeur et à la nécessaire protection de nos intimités, notamment lors de l’usage d’outils numériques (ordinateurs, téléphones, télévisions, consoles, objets connectés..)

Les vertus de la pudeur comme fonction psycho-corporelle bonne et nécessaire sont mises en perspectives avec les enjeux associés à la collecte numérique des données intimes et leur destin, à l’injonction à la transparence de nos faits et gestes dans un climat de chantage commercial et sécuritaire.

Nous avons l’intuition que parler de pudeur pourrait être une manière de nous sensibiliser à des questions de société importantes, et de mettre un peu de souplesse, de nuances d’intimité, dans le débat sur la protection des données personnelles, parfois caricaturé entre le « tout » ou le « rien à cacher ».

Co-animé avec Yoann, chercheur et formateur au sein de la coopérative La Boussole. Il a également milité au sein de l’organisation de défense des droits et des libertés La Quadrature du Net.